bandeau raisin

Viticulteurs et salariés viticoles, "Ne perdez pas le fil"

 

Outil mal affûté... Santé en danger

 

Une lame qui coupe... c'est important pour la vigne et la qualité du produit final
Et c’est indispensable pour l'homme, sa santé et sa productivité.

 

fleche

 

 

Recommandations de la MSA qui rappelle les enjeux du pouvoir coupant des lames de sécateur pour limiter les risques musculo-squelettiques et propose des formations adaptées.

  • Les constats qui ressortent de plusieurs études, effectuées par la MSA, sont édifiants :

Viticulture- Tout d’abord, une sinistralité en viticulture élevée en matière de troubles musculo squelettiques (TMS).
- Une progression des affections péri articulaires au niveau du coude et au dos (+5%) et de l’épaule (+20%) et une diminution au niveau du poignet (-30%), lié à la percée des sécateurs assistés depuis 2005.
Cela génère une incidence financière directe pour l’entreprise et l’organisation du travail puisqu’un arrêt de travail moyen est de 40 jours pour une affection du canal carpien contre 210 jours pour une épaule avec une altération possible de l’amplitude du mouvement.
- Les lames des sécateurs, observées pendant les campagnes de taille, ont en grande majorité un pouvoir coupant altéré. Elles sont souvent désaffilées et/ou mal affûtées.
Malheureusement, cela n’est pas une préoccupation première que d’entretenir le pouvoir coupant de la lame du sécateur puisque l’assistance électrique permet de toujours sectionner les bois
- Par ailleurs, les viticulteurs (salariés et exploitants) soit ne possèdent pas d’outil, soit ne savent pas les utiliser de manière efficace. Ils sont rarement légitimes dans les organisations du travail pour agir directement sur l’entretien de leur outil (uniquement valable pour les salariés, conjoint collaborateur).

 

fleche

 

 

Par quoi sont générés les troubles musculo squelettiques ?

L’apparition des troubles musculo squelettiques (TMS)* en viticulture est principalement liée à la répétition des gestes et à la force exercée.
Un tailleur effectue 10 000 à 12 000 coupes par jour.

Un pouvoir de coupe altéré, ce sont des gestes supplémentaires, des efforts musculaires pour compenser l’effet de "chasse" (recul du sécateur) ; c’est aussi exercer une pression plus forte sur le corps du sécateur, et perdre du temps à chaque coupe (+ 0.2s/coupe cela peut représenter 33 gmin par jour).
Cette dépense d’énergie inutile amplifie le risque d’apparition des TMS et diminue la productivité du travail.

D’autres éléments entrent en jeu comme l’organisation du travail, le stress, le froid, l’absence d’entretien du matériel. La taille est une activité physique qui sollicite durement les articulations.
Les sécateurs doivent avoir un pouvoir coupant optimal pour préserver la santé des opérateurs, pour maintenir l’état sanitaire du vignoble, garantir sa longévité et éviter d’avoir à effectuer d’autres travaux contraignants (arrachage, replantation).

 

fleche

 

 

Affûtage, affilage ?

Si l’affûtage est réalisé en atelier et nécessite un matériel adapté, l’affilage doit se réaliser au cours de la journée, à la parcelle.
Le maintien du pouvoir coupant d’une lame est un savoir faire qui se construit. D’une part, le diagnostic précis de l’état de la lame n’est pas réalisable à l’œil nu, il s’établit par le biais des sensations corporelles, notamment le toucher fin. D’autre part, l’action sur la courbure et le biseau de la lame nécessite l’application d’une combinaison de paramètres de force, d’angle et de déplacement.

Des ateliers de formation adaptés :

Préoccupé par les enjeux de santé des tailleurs, et conscient des objectifs de performance de l’entreprise, le Service Santé Sécurité au Travail de la MSA propose des ateliers de formation à l’affilage des lames de sécateurs. Ces ateliers, lieux d’échanges entre professionnels de la taille et de la prévention, ont pour but d’apporter aux stagiaires des connaissances complémentaires afin de mieux combattre les TMS, et les rendre autonomes sur la maîtrise de l’affilage.

Les modules mis en place permettent à tous les tailleurs (exploitants et salariés) de repérer à quel moment la lame de leur sécateur doit être affilée et comment réaliser un affilage efficace.

Ces formations peuvent être réalisées sur les lieux de l’entreprise.

Les Services Santé Sécurité au Travail accompagnent des viticulteurs. :
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Tél. 04 75 75 68 67

  

fleche

 

 

*Les Troubles Musculo Squelettiques (TMS) :

Les TMS sont des lésions des tissus mous à la périphérie des articulations survenant dans un contexte professionnel. Elles ne résultent pas de lésions soudaines mais de traumatismes de faible intensité répétés créant des douleurs et gênes dans les mouvements. Ces TMS représentent environ 91 % des maladies professionnelles. Elles sont générées par tout ce qui empêche la libre réalisation d’un geste : des contraintes nuisant à son élaboration par votre cerveau.

 

 

Contact : MSA ADL

43 av. A. Raimond - BP 80051

42 275 St PRIEST en Jarez Cedex

0475756810 - msa-ardeche-drome-loire.fr